Reggio Calabria Wireless
next  
Sanctuaires, églises, chapelles
MAR 19
N.d.
LUN 18
N.d.
DIM 17
N.d.
Art et culture
Église des Ottimati

Église des OttimatiL'Église des Ottimati (ou église de Sainte Marie Annoncée), de datation byzantine, il se trouve à Reggio de Calabre, dans les alentours de Place Château.
Édifiée autour le X siècle, il prise le nom de l'ancienne crypte des Ottimati qui fut réalisée comme structure d'appui pour l'église d'époque normande du XII siècle dédiée à Saint Grégoire Le Grand.
Confiée à la congrégation des Ottimati et dédiée à Sainte Marie Annoncée, depuis 1964 elle est soutenue par le collège adjacent des Jésuites.
Selon un planimétrie conservé près de la Surintendance Archéologique de la Calabre, le bâtiment original présentait analogies fortes avec les autres églises Byzantines de la Calabre, pour celui-ci on peut supposer que l'Église des Ottimati soit née Byzantine et datable au X siècle.

L'église originaire avait une plante quadrangulaire, trois absides orientées cachées extérieurement par d’un mur rectiligne; les trois nefs étaient couvertes de cinq coupoles petites selon un modèle byzantin appliqué en la région dans bâtiments tous datables entre la fin du X siècle et le XI siècle, entre lesquelles il y a la Catholique de Style, Saint Marc de Rossano et Saint George de Pierre Cappa près de Saint Luca.
En âge normand, probablement à l'époque de Ruggero II, au-dessus de l'église elle en fut réalisée une seconde intitulée à Saint Gregoire Le Grand en remplaçant la couverture avec coupoles petites avec voûtes d'arêtes. Pendant l'incursion sarrasine du 3 septembre 1594 l'Église des Ottimati vint endommagée et incendié.

Les ottimati furent une congrégation de nobles fondée par les Normands. Dans le temple en effet sont gardés les blasons en marbre des familles des citoyens nobles de Reggio entre qui Filocamo, Griso, Altavilla et Bourbons. Après la destruction sarrasine de l'ancien tableau de"l'Annonciation ", la Congrégation des Ottimati commissionna une nouvelle retable de l'autel prés d’un jeune Augustin Ciampelli et dans le décembre 1597 le novo tableau de la SS. Vierge Annoncée arriva de Rome, œuvre de grande valeur artistique.
Abandonnée en 1767 à la suite de la suppression de l'ordre des Jésuites, en 1780 l'église reçut la protection de Ferdinand I de Borbone. Après avoir été profondément endommagée des tremblements de terre de 1783 et de 1908 l'église fut reconstruite dans la première moitié de Neuf-cents.
En 1916 elle fut démontée donc et déplacée pour les nouvelles exigences de la reconstruction de la ville à la suite du tremblement de terre de 1908. La reconstruction de l'église actuelle s'est terminée dans le 1933 dessous la supervision de l'école du beate Angélique de Milan, sur le projet de l'architecte Pompilio Seno du 1927, qu'il adopta l'installation préexistante de Byzantin type de la Chapelle des Ottimati. Aussi le nouveau temple de style Arabe-normand a trois nefs. Les voute sont d'arêtes, soutenue au centre de colonnes. Quelques cartes du splendide plancher à mosaïque et les colonnes manquantes ont été complétées avec l'insertion de bouts très semblables provenant de la basilique normande de Sainte Maria de Terreti, allée complètement détruite.
En le vain sous-jacent la nef centrale, en 1977 une chapelle a été réalisée pour volonté de P. Guido Reghellin, qu'elle n'est pas ouverte au public.

Photogallery
Accès Rapide
Sondage
Est-ce que tu penses visiter cette v...
Inscrivez Vous à la newsletter Nom:    Email:    Newsletter par:    Inscrivez Vous