Reggio Calabria Wireless
next  
Musées et galeries
MAR 19
N.d.
LUN 18
N.d.
DIM 17
N.d.
Art et culture
Musée National de la Magna Grecia

Il Museo Nazionale della Magna GraciaOuvert au public en 1954, Palais Piacentini garde les témoignages innombrables des grandes civilisations que, le sous-sol continue encore aujourd'hui, à rendre avec abondance. Préhistoire et protohistorique numismatique, un lapidaire, une pinacothèque et une section la plus récente d'archéologie sous-marin: chaque salle est une fenêtre ouverte sur le passé, chaque pièce un petit bijou récupéré à la mémoire. Aussi la Bibliothèque du Musée, avec plus de dix mille volumes, le laboratoire photographique et le laboratoire de restauration sont une réserve de grandes œuvres du passé.

La section préhistorique et protohistorique il documente que déjà dans le Paléolithique Inférieur la Calabre était habitée par l'homme. Entre les témoignages les plus intéressants de l'était paléolithique il y a le Graffiti représentant un bœuf, retrouvé dans la grotte du Solitaire de Papasidero(Cs). À part les haches de l'âge du bronze, ils sont à voir quelques trousseaux funèbres de période protohistorique venant par tombes retrouvées dans la localité de Calanna. La part la plus importante des restes conservés au Musée vient de la zone archéologique de Locri, qu'il s'étend pour bien 235 hectares. L'ancien Locri Epizephiri fut fondé par fermiers venant probablement de la Grèce centrale, autour de le la fin du VIII sec. a.C. De ce premier installation ils se ramifièrent les colonies suivantes de Medma et Hipponion, aujourd'hui Rosarno et Vibo Valentia. Les creusements, menés par Paolo Orsi dans le second après-guerre, ils firent retrouver témoignages précieux entre lesquelles des sanctuaires différents. Entre le plus importants, le Sanctuaire dédié à la Déesse Persefone à Mannella, où il fut découverte la présence d'un grand numéro de Pinakes, tablettes votives en terre cuite enrichies savamment exécuté par haut-relief.
Intéressant la reconstruction d'une part du temple de Maison Marafioti et les Trente-neuf Tableaux en bronze venant du Sanctuaire de Zeus sur lequel est reporté l'ordre juridique de la ville de Locri. Aussi la salle dédiée au Sanctuaire de Marasà mérite d'être visitée avec attention: il garde les terres-cuites décorés qui rhabillaient les structures en bois de l'ancien temple. Dans la même section ils sont placés les pièces du Sanctuaire de Grotte Caruso et Centocamere. Ce dernier était le quartier des artisans de lesquels céramiques et outils viennent produit dans les boutiques, tandis que la zone du théâtre a rendu statuettes représentant des acteurs et artistes du V sec. a.C. Abondants les bijoux et les féminins accessoires: particulièrement beaux les Miroirs en Bronze qu’étaient réalisés vraiment dans la ville de Locri. Finalement, entre les pièces les plus suggestives, le groupe imposant des Dioscuri se détache anciennement placés sur le fronton du Temple Jonico de Locri.

Les Colonies
Différentes ce sont les sections dédiées aux colonies grecques de Reghion, Mètauros, Krimissa, Medma, Kaulonia et Laos.

Dans la première salle, dédiée aux pièces venant de la ville de Reggio de Calabre, il est subi visible la plaque "Griso-Labocetta", en terre cuite avec deux illustrations féminines, datable autour au VI sec. a.C. Différents et bijoux les pièces retrouvées dans les sanctuaires différents et dans les nécropoles de la ville: statuettes, vases, trousseaux funéraires, miroirs.
Dans la section Mètauros on remarque, pour sa beauté spéciale, une coupe avec des décorations d'oiseaux, et aussi amphores et vases décorés finement. De Medma, il arrive, par contre, la tête de femme, avec ses cheveux flottants et les boucles d'oreille voyantes, à la manière grecque.
Retrouvée dans une tombe de l'ancien Laos une armure complète et un important diadème en or. Du Temple d'Apollon Aleo, de la ville de Krimisa, vient la tête, bien conservée, de la statue dédiée au Dieu, et aussi petit ex-voto. Le Musée National de Reggio de Calabre réserve encore beaucoup de surprises: la Section Numismatique conserve de collections de monnaies romaines et grecques de valeur considérable, tandis que dans la cour du même musée on peut voir de bornes et bases de statues avec inscriptions intéressantes. Une section spéciale, la Galerie Lapidaire recueille vraiment ce genre de pièces, en particulier les restes qui reportent anciennes épigraphes. Aussi la Pinacothèque mérite d'être visitée avec attention: en particulier les deux tableaux par Antonello de Messine, représentant Saint Girolamo Pénitent et les trois Anges, et Le retour du Figliol Prodigue, œuvre de Mattia Preti.

Photogallery
Autres Contenus
Accès Rapide
Sondage
Est-ce que tu penses visiter cette v...
Inscrivez Vous à la newsletter Nom:    Email:    Newsletter par:    Inscrivez Vous